Philosophie pour les enfants :



La méthode «Philosophie pour les enfants» encourage les enfants à réfléchir.

Cette approche, fondée par le professeur Matthew Lipman, et développée il y a plus de 35 ans est reconnue et pratiquée aujourd'hui dans 60 pays.

Nous pensons constamment, n'est-ce pas ?

 

Y a-t-il un moment où vous ne pensez pas ? La philosophie « soulève des questions » et pousse l'enfant à aller plus loin dans sa réflexion. Lorsque nous analysons vraiment une chose, nous essayons de lui donner un sens. N'est-ce pas le sujet de l'éducation ? Nous vivons dans un vaste monde qui change très vite. Comment pouvons-nous prévoir aujourd'hui quelles devront être les connaissances de nos enfants au moment où ils quitteront le système éducatif ? Ce que nous nous efforçons de faire, c'est leur donner les outils adéquats pour affronter des situations nouvelles ou complexes.

 

La philosophie est partout, et si ?

Les enfants bénéficient des apports de la Philosophie sur l'ensemble de leur cursus. Les élèves qui se livrent à la recherche philosophique régulière ont bien souvent de meilleurs résultats que ceux qui ne le font pas. Lorsqu'elle est utilisée à bon escient, la Philosophie devient un moyen très puissant pour promouvoir la compréhension avec un impact sur le développement cognitif, social et affectif des enfants. Il s'agit d'amener les enfants à réfléchir et à bien communiquer. Ils sont capables de mieux penser par eux-mêmes.

 

Cette approche encourage toutes les personnalités d'enfants : 

Les plus réservés, portés par le groupe, apprennent à participer d'avantage pendant que la classe développe une question.

Les enfants en difficultés découvrent qu'ils peuvent porter leur analyse jusqu'au bout et tenir tête aux plus brillants.

Cela entraîne un dialogue facilité et de qualité, avec une atmosphère bienveillante. Les élèves découvrent qu’ils peuvent exprimer leurs opinions de façon appropriée. Les relations entre élèves s'améliorent à mesure que les enfants s’écoutent à tour de rôle et sont d'accord d’être en désaccord avec respect.

 

Une participation régulière à une réflexion d'ordre Philosophique en groupe aide les enfants à exceller dans :

• la pensée individuelle.

• la motivation et l'engagement à l'apprentissage.

• l’amélioration de la compréhension de la lecture.

• l’augmentation des compétences en mathématiques et sciences.

• une coopération grandissante.

• une meilleure estime de soi, en particulier pour les enfants manquant de confiance.

• le transfert de compétences dans d'autres domaines d'études.

• l’amélioration du comportement, et une diminution des intimidations dans les aires de jeux.

• des relations apaisées avec les camarades et les parents.

 

Une étude menée par un psychologue scolaire :

Un psychologue scolaire a fait l’expérience sur deux groupes d’enfants. L’un d’entre eux a bénéficié d’une séance philosophique par semaine durant une année. Cette intervention modeste a conduit à une augmentation statistiquement significative des scores de QI du groupe ayant profité de cette séance philosophique alors qu’aucune augmentation dans les scores du groupe de contrôle n’a été constatée.

Il a mis en lumière :

• un développement du raisonnement.

• l’amélioration de l'écoute, la communication, le comportement, le questionnement, le raisonnement, la lecture et la compréhension.

• de nouvelles stratégies pour améliorer les compétences.

• une facilité d'utilisation des questionnements et du dialogue ouvert.

• un plus grand engagement de l'élève dans l'apprentissage des programmes.

 

Les enfants apprennent à créer leurs propres questions philosophiques. Ils choisissent ensuite une question qui fait l'objet d'une enquête philosophique ou d’un dialogue. Par exemple, la question pourrait être « Est-il autorisé de voler ? » L'enseignant soutient les enfants dans leur réflexion, le raisonnement et le questionnement, ainsi que la façon dont les enfants parlent et s'écoutent les uns les autres lors d'un dialogue ouvert.

Utilisé comme une activité régulière, les enfants développent leurs compétences et leur compréhension au fil du temps. Nous utilisons cette méthode principalement pour aider à renforcer la parole, l'écoute et la confiance des enfants pour exprimer leurs idées.

Les enseignants ont constaté que cette activé aide les enfants à s’engager plus profondément dans les textes, la philosophie ayant renforcé leur lecture ainsi que leur écriture.

 

Qu’est-ce qui fait ce que nous sommes ?

Le milieu social (les amis, la famille, l’endroit où nous vivons) ou la façon dont nous sommes faits ?

Les élèves pensent beaucoup à leur propre expérience et celle des autres. Ils essaient de les rapporter à un ensemble de valeurs personnelles. Ils ont un vif intérêt pour les questions d'éthique et souhaitent comprendre l'importance de réévaluer les valeurs à la lumière de l'expérience. Les élèves tentent de résoudre les conflits de façon intelligente et cherchent un consensus, tout en acceptant le droit aux autres d'avoir des opinions et des croyances différentes. Ils ont un très bon aperçu basé sur l'expérience, les similitudes ou les différences entre eux et leurs cultures. Ils sont ouverts aux nouvelles idées et apprécient la diversité culturelle. Ils défient le racisme.

 

La philosophie permet non seulement d’avoir un impact positif sur toutes les disciplines mais aussi sur la vie. Explorer ce qui se passe et analyser la vraisemblance de la qualité de l'information. Comprendre que l'information ne doit pas être prise pour "argent comptant". 

 

Little Philo School maintient une flexibilité pour permettre des discussions spontanées qui permettent aux enfants d'enquêter sur les divers aspects d'une question. Compte tenu de cet environnement, les enfants posent des questions, sont capables de critique et créativité, et développent d'excellentes compétences pour la résolution de problèmes.

 

Les enfants, dès six ans, aiment avoir l'occasion de partager leurs connaissances avec d'autres. Ils affichent une plus longue durée de concentration et une capacité à tolérer les directions moins précises qu'à l'habitude, ainsi que des modifications de dernière minute.

 

Vers sept et huit ans, ils sont curieux et posent souvent des questions aux adultes pour satisfaire leur soif de savoir. Ils utilisent des stratégies de plus en plus complexes et créatives pour résoudre les problèmes à la maison et à l'école. Ils inventent des scénarios de plus en plus complexes à jouer. Ils aiment avoir et se faire des amis. Ils prennent plaisir à imiter les actions des autres à l'école. Ils préfèrent la structure et les routines mais peuvent aussi choisir de travailler ou de jouer de façon indépendante. Les enfants de cet âge choisissent souvent de développer des jeux avec des règles et traitent leurs ainés avec égard pendant le jeu. En outre, ils commencent à expérimenter et à mieux gérer leurs vies affectives et sociales de façon indépendante. Ils montrent qu'ils sont aptes à prendre des initiatives et qu'ils ont la capacité de comprendre les actions et les sentiments des autres.

 

Dès huit ans, ils sont capables de longues périodes de réflexion. Ils communiquent avec aisance pour suivre un débat ou lire un article dans la presse.